skip to Main Content
Le Métier D’accompagnateur En Montagne (AMM)

Le métier d’accompagnateur en montagne (AMM)

On nous pose régulièrement des questions sur le métier d’accompagnateur en montagne et les contraintes de son exercice. Un petit article pour vous faire part de notre point de vue sur cette chouette profession !

Tout d’abord, vous allez pouvoir exercer très rapidement après obtention de votre examen probatoire. En effet, une fois passés les tronc commun des BE montagne et UF1, vous devenez “stagiaire” et pouvez ainsi exercer contre rémunération.
Nous vous conseillons de créer votre statut dès ce moment-là : bienvenue chez les professionnels de la montagne !

Toutefois, vous avez encore besoin d’apprendre et cela se fait surtout sur le terrain. Prenez toutes les opportunités qui se présentent à vous, découvrez les différents types de publics avec lesquels les AMM sont amenés à travailler. Cela vous permettra à la fois de savoir ce qui vous plaît le plus mais également de faire de nombreuses rencontres et, pourquoi pas, d’intégrer une structure existante ou en création pour développer votre activité !

« I love my job » (Maxime)

Est-il difficile de trouver du travail ?

Si vous êtes motivés et que vous acceptez beaucoup de propositions, non !

En revanche il ne faudra pas être regardant sur les heures de préparation, ni sur la rémunération (certains organismes ne rémunèrent pas les stagiaires AMM, ou à un tarif bien en dessous d’un AMM diplômé). De notre côté, nous avons été amenés à travailler avec de nombreux stagiaires AMM : dans l’exercice de leur profession, aucune différence entre eux et un professionnel diplômé ! Nous avons donc fait le choix d’une rémunération identique pour les stagiaires comme les diplômés.

A vous de voir ensuite si vous êtes prêts à passer une saison entière en station (été comme hiver) afin d’engranger un revenu sur une courte période, ou si vous préférez étaler vos journées de travail sur l’année.
Si beaucoup d’AMM travaillent comme “saisonniers”, d’autres exercent à l’année avec évidemment des pics d’activité en saison.

Le niveau de revenus pourra donc être très variable : d’une activité “accessoire” pour certains, d’autres choisissent d’en faire une activité à plein temps qui peut rapporter autant que l’exercice d’une autre profession. Nous avons rencontré des AMM qui gagnent environ 1500-1800€ par mois (lissé sur l’année) en exerçant cette profession à plein temps.

Il faut également savoir que la profession a beaucoup évolué ces dernières années. Nous parlons de ce que nous connaissons en 2020, pas en 1980 ou 1990 comme certains articles sur la toile 🙂

Il faut avoir que comme cadre de travail, il y a pire.

La pluri-activité : un choix majoritaire

Mais bien évidemment, les AMM sont souvent des spécialistes de la pluri-activité. Pisteur-secouriste l’hiver, intervenant en périscolaire, photographe, intérimaire : de nombreux AMM cumulent deux professions (voire plus !) à la fois pour joindre les deux bouts mais également pour assurer un revenu dans les périodes les plus creuses.

Les périodes creuses vont dépendre de l’activité choisie : si vous travaillez avec des scolaires en tant qu’AMM, vous pourrez probablement en vivre à l’année en continuant à être accompagnateur pendant les vacances scolaires.
Si à l’inverse vous travaillez en station, un job sur les périodes “hors vacances scolaires” pourra être indispensable, à moins d’être un forçat et d’enchaîner les sorties…(jusqu’à 4 par jour pour certains AMM !…véridique…2 mois d’activité hyper intenses pour ensuite quelques mois de “repos”).

Cela dépendra également de votre forme physique bien sûr, et du métier exercé. En trail par exemple, nous sommes obligés de nous ménager des temps de repos pour ne pas trop user la machine – n’oubliez pas que votre corps est votre outil de travail ; prenez-en soin !

Toute la variété de nos activités chez Stage-Orientation : sur le terrain dans la neige, en débriefings sur nos stages, en salle sur nos formations au QCM ou…dans un cadre champêtre pour la théorie de la course d’orientation.

En conclusion

Vous l’avez compris, il est difficile de tirer des généralités et nous n’exprimons là que notre point de vue personnel.

La multiplicité des métiers au sein de la famille des AMM peut vous amener à entendre tout et son contraire : c’est normal !

En revanche, sachez que ceux qui prennent le temps de vous expliquer que “la réalité du métier est dure” à coup de grands pavés sur internet sont ceux qui n’ont que ça à faire. Rares sont ceux qui expriment leur point de vue en ayant une activité débordante ; d’où ce petit article qui vous rassurera, nous l’espérons, et vous donnera foi en cette magnifique profession qui connaît depuis peu un regain d’intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top